Pêle-mêle

Hier et aujourd'hui côte à côte
Hier et aujourd'hui côte à côte

SITES que j'aime bien : 

 

Chambres et table d'hôtes :

http://www.maison-ravaud.com/

Viande Bio :

http://ferme-nougerede.blogspot.fr/

 

Le profil FB de la ferme des templiers :

https://www.facebook.com/Ferme-des-Templiers-16-148413438970651/

 

Des petites ruches trop mignonnes :

http://www.artisan32.com/fr/diorama/632-ruches-x-3-resine-a-peindre.html

 

Des belles ruches dadant :

http://www.jouen-freres.fr/produit/ruche-tht-dadant-et-toit-plat-120.html

Bonne question d'un client : Quoi acheter au printemps, une colonie, un essaim hiverné ou un essaim de printemps ?

Réponse :

 

Une colonie hivernée est une population d’abeilles au potentiel immédiat, avec une reine connue dont la qualité est évidente car elle a passé l’hiver et a pondu suffisamment pour repartir en forme au printemps. Par contre étant plus vieille, sa quantité d’œufs à pondre est déjà entamée et elle est potentiellement essaimeuse dès l’année suivante.

Un essaim hiverné, idem pour la qualité de la reine, son effectif d’abeilles est moindre mais souvent ce n’est qu’une question de jours où de semaines pour être l’équivalent de la précédente. Elle a moins pondu et, bien suivie, enruchée et la zone de couvain agrandie, elle ne devrait pas essaimer (notez le conditionnel).

L’essaim de printemps est peuplé d’une toute jeune reine nouvellement en ponte dont la qualité reste à démontrer (elle peut pondre correctement mais avoir été mal fécondée et dépérir ensuite), nul ne peut prévoir sa qualité effective, seul le temps le démontrera. Son potentiel de ponte est quant à lui à son maximum, c’est selon l’époque de sa formation, le cheptel du futur : « essaim de mai vaut vache à lait, essaim de juin vaut botte de foin »

 

A bientôt

Porte-cadres de ma fabrication. il faut peaufiner mais l'idée est là.


essaims, miel, ruches, abeilles
CQFD ! J'en conclus que nos ruches produisent beaucoup moins de miel.